TOUSSAINT

L’Église a très tôt fêté les saints. Dès les premiers siècles, on allait prier sur les tombes des martyrs. Souvent, d’une manière qui nous étonne, on organisait des repas en leur honneur. On montrait les lieux où ils avaient vécu. On conservait soigneusement les récits de leur vie et de leur mort. Un jour, pour n’oublier personne, on institua une fête de « tous les martyrs ». À Rome, c’était le 13 mai. En Orient, le dimanche après Pentecôte. À l’époque carolingienne, au IXe siècle, on prit l’habitude de fêter « tous les saints » le 1er novembre. La Toussaint était née. Les perspectives s’étaient élargies. Les saints, ce ne sont pas seulement ceux qui sont morts pour leur foi. Ce ne sont pas seulement non plus ceux dont la vie fut particulièrement héroïque. Nous fêtons cette année le 50e anniversaire du Concile Vatican II. Tout au long de l’année, nous vous proposerons dans Tous Frères et sur notre site de courts extraits des textes du Concile.
Pour Toussaint, nous commençons par le célèbre passage dans lequel il est dit que tous les disciples du Christ sont appelés à la sainteté (ici). Le texte est dense. Vous remarquerez par exemple la formule dans laquelle il est dit que l’on ne devient pas juste à cause de ses « œuvres ». La sainteté est un don de Dieu. Saint Paul, puis saint Augustin, ont insisté sur ce point. À leur suite, nos frères protestants y insistent également. Ils ont raison. Cela ne veut pas dire pour autant que nous n’aurions aucun effort à faire. Il y a des gens dont on se dit : « Ceux-là, s’ils ne vont pas tout droit au Ciel, personne n’ira ! » Le plus souvent, on ne les remarque pas. Ils sont pourtant nombreux. J’en ai connu un bon nombre. La Toussaint vient nous rappeler que nous devrions tous être comme eux. Ce n’est pas chose impossible.

Père Jean-Loup Lacroix

Les saints de Paris

Pour la Toussaint, le Service diocésain du Denier de l’Église a eu l’excellente idée de diffuser un joli dépliant sur les saints de Paris. Ils furent nombreux. On en a retenu sept. Nous avons mis leurs portraits en haut de cette page. Saurez-vous les reconnaître ?

Le même dépliant vous donne brièvement  quelques informations sur le « Denier » et sur son importance. Ce n’est pas un appel aux dons parmi d’autres. C’est la ressource principale de l’Église dans notre pays. Tous les catholiques sont appelés à y participer à la mesure de leurs moyens.

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.