Partage

C’est une toute petite école. Nous avons reçu quelques photos. J’aime particulièrement celle du bâtiment principal. La tôle du toit brille sous le soleil. En arrière-plan, de grands arbres et un ciel gris qui commence à se charger de nuages. On devine qu’il fait très chaud. Aucun doute : nous sommes en Afrique.

Nos amis de Bouyembé ont voulu nous montrer le bon travail fait avec notre aide. Une autre photo nous fait voir le même toit vu de l’intérieur. La charpente est robuste. Le soleil a réussi à se faufiler, on ne sait comment.

Le Père Judicaël explique : « Depuis l’année 2013 où les paroissiens de Saint-Sulpice destinent leur effort de carême à la rénovation de l’École Bouyembé, cette dernière a complètement fait la mue. De ses ruines, elle s’est remise debout : il s’agit maintenant d’une petite école qui fonctionne et qui se tourne vers l’avenir, l’angoisse de la fermeture étant passée. Cette année, les travaux sur les bâtiments se poursuivront certes, mais nous essaierons aussi de fournir quelques matériels didactiques. »

Une autre photo. Cette fois, nous sommes en Irak. On reconnaît le directeur de l’œuvre d’Orient, notre ami Mgr Pascal Gollnisch, prêtre de Paris. Derrière lui, une large rue à demi inondée, avec des maisons détruites. Il est penché en avant. Que regarde-t-il ? On le sent consterné, mais cependant résolu. Dans le texte joint à la photo, il explique : « Des chrétiens commencent courageusement à prendre en main leur avenir. Malgré les très grandes difficultés auxquelles ils sont confrontés ils manifestent le désir de rester sur la terre qui est la leur. Le moment est donc crucial. »

Une autre image encore, celle de la campagne de carême du CCFD : un arbre mort qui refleurit. Et cette si belle invitation : « Transformons la clameur du monde en espérance. »

Pas de carême sans partage. Sans amour pour le prochain, la vie spirituelle n’est qu’un faux-semblant. Jean-Jacques Olier priait plusieurs heures par jour, mais il mettait la même énergie à venir en aide aux innombrables pauvres de sa très grande paroisse.

Je voudrais que notre année Olier soit aussi une année de plus grand partage. Vous trouverez sur les tables de l’église des enveloppes pour recueillir vos offrandes de carême. Nous vous faisons trois propositions : l’école de Bouyembé, l’Œuvre d’Orient et le CCFD-Terre Solidaire.

« Dieu aime celui qui donne avec joie » (2 Co 9,7).

Père Jean-Loup Lacroix

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.