Prières

Dieu seul les connaît toutes. Elles montent vers lui, sans cesse. Parfois, elles semblent se tromper d’adresse. On a des idées fausses sur Dieu. On lui demande ce qu’il ne veut pas nous donner. On prie pour être riche et célèbre, mais on y perdrait son âme. Alors, il nous exauce, mais autrement.

Nous faisons des prières pour la France. Les élections en cours donnent un sentiment de vertige. Les Français ne se résignent pas, mais il se passe qu’ils ne font plus confiance à leurs dirigeants. Où va-t-on ? Oui, il faut prier.

Nous faisons des prières pour la paix. Elle n’est pas seulement l’absence de guerre. Il ne suffit pas de signer des traités. Il faut que les peuples qui se sont haïs redeviennent amis. Cela requiert une très longue patience. Nous demandons à Dieu que se lèvent des artisans de paix, infatigables.

La liste peut se prolonger. Nous avons à prier pour la génération qui monte : les enfants, les jeunes. Nous avons à prier pour l’Église et pour ses pasteurs. Nous devons prier pour les défunts. Comprenez : pour les âmes du purgatoire.

Il nous faut aussi prier pour nous-mêmes. Ce n’est pas de l’égoïsme, mais plutôt du réalisme. Nous sommes si souvent misérables !

La restauration des 10 grandes statues du Christ, de la Vierge et des Apôtres qui entourent le chœur de notre Église est maintenant achevée. Le résultat est plus beau encore que je n’espérais. Tout le monde en est d’accord : c’est splendide.

Plusieurs de ces très grandes statues sont des représentations de la prière. Le Christ a les yeux clos, dans une expression de grande souffrance, mais aussi de recueillement. Saint Pierre tourne vers le ciel ses fortes mains et son visage. Saint Jean a les yeux levés, lui aussi. La plume à la main, il met par écrit ce qu’il découvre dans sa contemplation.

Ces 10 géants sont là pour que nous n’oublions jamais ceux qui sont à l’origine et au fondement de notre foi : d’abord le Christ, puis la Vierge et les Apôtres. Ils nous disent aussi ce que nous avons à faire chaque fois que nous venons : unir nos prières à celles de tous les priants, ceux de la terre et ceux du ciel.

Père Jean-Loup Lacroix

 Les statues du Christ à la colonne et de la Vierge de Douleur ont été restaurées par le Musée du Louvre et le Musée Paul Getty de Los-Angeles à l’occasion de l’exposition qui vient d’y être réalisée. La restauration des 8 autres statues a été réalisée par le service de la Conservation des Œuvres d’Art de la Ville de Paris (COARC) et intégralement financée par la Fondation Frédéric de Saint-Opportune que je remercie très chaleureusement au nom de notre paroisse et de tous ses amis. Il nous reste à financer et à mettre en place un meilleur éclairage. (JLL)

image_pdfimage_print
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.