Conseil Pastoral

Je voudrais vous raconter notre dernier Conseil Pastoral, mardi dernier. Il n’a pas été banal.

Premier point à l’ordre du jour : « D’un archevêque à un autre ». Les premières réflexions échangées sont loin de me satisfaire. Cela doit se lire sur mon visage puisqu’on me demande en souriant pourquoi je n’ai pas l’air content.

J’essaye alors de me faire comprendre. La question n’est pas de savoir si Mgr Aupetit est comme ceci ou comme cela, mais de comprendre la profondeur religieuse de l’événement qui le voit succéder à Mgr Vingt-Trois. Si nous ne sommes pas attentifs à celle-ci, qui le sera ?

Un évêque n’est pas d’abord un dirigeant, dont on pourrait se demander s’il « fera le job ». Il est le Christ parmi nous. Il rend présent Jésus : Notre Pasteur, notre Maître, notre Grand Prêtre. La foi des catholiques est que l’Église n’est l’Église que par le ministère de ces hommes qui sont « successeurs des apôtres ». Quand un évêque succède à un évêque, nous avons sous les yeux, comme sous une loupe, comme en concentré, tout le mystère de l’Église. C’est un mystère de grâce : on y voit Dieu à l’œuvre.

J’ai parlé avec une certaine passion. On me répond gentiment qu’il faudra que j’explique tout cela un peu plus dans une homélie. Je promets d’en parler au moins dans Tous Frères.

Autre point à l’ordre du jour : la communauté des prêtres du presbytère. Elle s’est beaucoup renouvelée et les membres du Conseil sont désireux de mieux la connaître. J’ai invité trois prêtres étudiants pour qu’ils puissent se présenter. On les écoute avec grande attention. De fait, ce qu’ils racontent est saisissant. Aujourd’hui encore, dans les pays de deux d’entre eux, la violence est quotidienne. Ils évoquent avec pudeur, sans tout dire, les épreuves qu’ils ont personnellement traversées. Je les pousse à en dire un peu plus. Oui, à Lima, dans le quartier qui est près de l’aéroport, les gens vivent dans la peur et les prêtres partagent cette peur. Oui, au Vietnam, on pouvait faire plusieurs mois de prison simplement parce qu’on était le président du Conseil pastoral de sa paroisse. Oui, aujourd’hui, en RDC et au Congo-Brazzaville, c’est tous les jours qu’il y a des massacres.

Dernier point de l’ordre du jour : les suites à donner à notre pèlerinage d’Aubervilliers. Nous y allions pour faire mémoire d’un événement du XVIIe siècle et c’est le présent de l’Église qui nous a sauté à la figure. Nous sommes unanimement émerveillés de ce que nous avons découvert.

On cherche comment renouveler l’expérience d’un pèlerinage organisé à moindres frais, en utilisant les transports en commun dans un esprit de simplicité. Chartres ? Montmartre ?

Nous nous promettons de reprendre la question.

Père Jean-Loup Lacroix


Document: Les évêques, successeurs des apôtres (Concile Vatican II)

La mission divine confiée par le Christ aux Apôtres est destinée à durer jusqu’à la fin des siècles (cf. Mt 28, 20), étant donné que l’Évangile qu’ils doivent transmettre est pour l’Église principe de toute sa vie, pour toute la durée du temps.
C’est pourquoi les Apôtres prirent soin d’instituer des successeurs. Ils donnèrent mandat, comme par testament, à leurs coopérateurs immédiats d’achever leur tâche et d’affermir l’œuvre commencée par eux, leur recommandant de prendre garde à tout le troupeau dans lequel l’Esprit Saint les avait institués pour paître l’Église de Dieu (cf. Ac 20, 28).
Ainsi, selon le témoignage de saint Irénée, c’est la Tradition apostolique qui se manifeste et se conserve dans le monde entier par ceux que les Apôtres ont faits évêques et par leurs successeurs jusqu’à nous.
Les évêques ont reçu, pour l’exercer avec l’aide des prêtres et des diacres, le ministère (le service) de la communauté.
De même que la charge confiée personnellement par le Seigneur à Pierre, le premier des Apôtres, et destinée à être transmise à ses successeurs, constitue une charge permanente, permanente est également la charge confiée aux Apôtres d’être les pasteurs de l’Église, charge à exercer sans interruption par l’ordre sacré des évêques.
(Lumen Gentium, n° 20.)

Print Friendly, PDF & Email
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.