Petite chronique

Notre feuille Tous Frères n’a pas paru depuis deux semaines. Je rédige cet édito à la hâte pour garder le contact malgré les congés scolaires qui arrivent.

Notre église accueille tant de groupes et d’événements variés que les paroissiens les plus assidus sont loin de savoir tout ce qui s’y passe. Nous avons eu cette semaine une réunion du Conseil Pastoral puis une réunion du Conseil Économique. À chaque fois, j’ai jugé nécessaire de prendre le temps de faire la liste des événements récents. Ce n’était pas inutile.

Parfois, ce sont ceux qui sont les plus loin qui sont les mieux informés. La semaine après Pâques, j’ai dû aller à Montréal pour une réunion sulpicienne qui a lieu tous les deux ans. Je rencontre un confrère très âgé, un homme très remarquable qui a passé 50 années de sa vie à enseigner l’Écriture Sainte au Japon. Il me dit : « Vous êtes Jean-Loup Lacroix. La semaine dernière, c’est vous qui avez accueilli la messe à Saint-Sulpice pour ce colonel qui est mort en France. » Je lui dis mon étonnement. Il m’explique : « J’ai tout suivi sur internet. »

De retour à Paris, je trouve un petit livre . L’auteur, Laurence HURÉ y raconte comment elle a été atteinte d’un cancer dont elle est maintenant guérie. Avec un vrai talent d’écriture, elle raconte ce qui lui est arrivé et comment elle a traversé l’épreuve. Avant sa maladie, elle travaillait dans le quartier de la Défense. On comprend qu’elle avait une belle situation. Depuis, elle fait du coaching en free-lance. C’est donc une mère de famille d’aujourd’hui. Quand on lui annonce le diagnostic, elle note simplement : « J’ai deux fils. J’aime mon mari. »

Quel lien avec Saint-Sulpice ? On est en 2016, l’Année de la Miséricorde. Cela va tenir une place non négligeable dans l’histoire.

Je recommande ce petit livre aux paroissiens qui se demandent quel sens cela peut avoir de prier devant une icône de Jésus montrant son cœur ou de réciter le chapelet à la Miséricorde divine. Si vous pensez que seules des personnes ignorantes peuvent aller d’église en église pour y chercher lumière et réconfort, ce récit alerte et non sans humour devrait vous faire changer d’avis.

Prochain Tous Frères le 29 avril. Nous y aborderons le débat sur la bioéthique mais aussi l’appel à la sainteté (voir ci-dessous).

Père Jean-Loup Lacroix

Print Friendly, PDF & Email
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.