image_pdfimage_print

Arrière, Satan !

Jésus était parti au désert. En Terre Sainte, le désert n’est jamais loin. Il y a le désert de Judée, qui commence aux portes de Jérusalem. Il y a le désert du Sinaï, plus au sud, en allant vers la Mer Rouge et vers l’Égypte. Lire la suite

Adieu, Père d’Antin

Il avait reçu la foi. Il la vivait. Il la transmettait. Sa foi n’était pas faite d’un mélange de croyance et de doute. Elle était entière et sans réserve. Il avait obtenu de Dieu ce cœur simple « qui ne savoure pas les tristesses. » Lire la suite

1642 : Olier à Saint-Sulpice

Nous fêtons aujourd’hui le patron de notre paroisse, saint Sulpice, évêque de Bourges, au 7e siècle. Nous célébrons aussi Jean-Jacques Olier, curé ici-même, un millénaire plus tard, au 17e siècle. (Homélie pour l’ouverture de l’Année Olier) Lire la suite

Obsèques de François Chérèque

Les paroles du Christ résonnent encore à nos oreilles : « J’avais faim. J’avais soif. J’étais un étranger. J’étais nu, malade, en prison. »
Des problèmes de tous les temps. On peut en prendre son parti. On peut aussi être fraternel. Lire la suite

Jaloux de Marie ?

Dans son âme, il n’y eut jamais rien à guérir, rien à corriger aussi peu que ce soit. Elle était la « toute sainte » comme disent les Chrétiens d’Orient, dans son enfance, dans la splendeur de sa jeunesse, dans sa maturité et sa vieillesse. Lire la suite

Jésus n’est pas mort seul

Le Roi des juifs va donc mourir, avec ces deux malfaiteurs pour compagnons. On s’attendrait à ce qu’il les ignore. Sa mort est celle du juste. Elle est celle de l’innocent que l’on a condamné. Malgré sa souffrance, il réussit à murmurer – non : à crier – les premiers mots d’un psaume « Eli, eli lama sabachthani ». Qu’a-t-il en commun avec ces hommes-là ? Lire la suite

Prier pour les victimes d’abus sexuel

À la demande du Pape, les évêques de France organisent aujourd’hui une journée de prière et de jeûne« pour les victimes d’agression sexuelle et pour demander à Dieu une conscience plus claire de la responsabilité des membres de l’Église à l’égard des personnes mineures qui lui sont confiées ». Lire la suite

Où sont nos morts ?

Quand nous pensons à nos défunts, nous sommes tristes parce qu’ils nous manquent, mais il nous faut aussi penser qu’ils peuvent avoir besoin de nous. Nous devons accepter d’ignorer où ils en sont de leur parcours dans l’au-delà ; mais ce n’est pas pour autant que nous puissions nous désintéresser de leur sort. Lire la suite