« Veilleurs » – an 2

Deuxième année d’activité pour les Veilleurs de Saint-Sulpice. On dit qu’il faut toujours deux ou trois ans pour que des « veilleurs » se mettent en place dans une paroisse. Nous voici donc à mi-chemin.

Les Veilleurs, c’est avant tout un esprit. Celui de la fraternité. Devant une difficulté, on a la simplicité de demander un coup de main. Si son voisin n’a pas idée qu’on pourrait l’aider, on lui explique que c’est possible et on décroche son téléphone. On ne reste pas dans l’embarras et la résignation.

Les grands médias ne parlent pas suffisamment de ces initiatives qu’on voir surgir partout pour faire face à la crise. Elles sont innombrables. Les Veilleurs sont l’une d’elles.

Les Veilleurs, ce sont aussi des personnes qui donnent leur nom. On s’inscrit comme « veilleur » comme « coup de main », ou les deux. Les « coups de main » précisent en s’inscrivant les petits services ponctuels qu’ils sont prêts à rendre. Les « veilleurs » s’engagent à prêter plus d’attention à qui peut avoir besoin d’aide et à faire circuler l’information. Tous sont tenus au courant des activités du groupe et se réunissent une ou deux fois par an (une fois, jusqu’à présent). Notre groupe doit se développer. Voulez-vous nous rejoindre ?

Les Veilleurs, c’est enfin une organisation. Elle est simple. Quiconque a besoin d’un coup de main (un service ponctuel, toujours gratuit) peut s’adresser aux Veilleurs. Le plus simple est de téléphoner ou de déposer un mot à la sacristie, ouverte toute la journée (01 42 34 59 98), qui transmettra à l’un des trois membres de l’équipe de coordination : Dominique Bladier, Jeanne Grimbert ou Jean-Paul Lauras.

Ce samedi matin, comme je rédigeais cet éditorial, la braderie de vêtements organisée par les Journées d’Amitié ouvrait ses portes. Les activités sociales de notre paroisse sont multiples. Tous, nous sommes tantôt ceux qui aident, tantôt ceux qui ont besoin qu’on les aide. Cela s’appelle la solidarité. C’est l’une des harmoniques de l’Évangile.

Père Jean-Loup Lacroix

image_pdfTélécharger en PDFimage_printImprimer
Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.