Année de la foi (suite)

Ce qui manque, surtout, c’est la foi.

Un monde sans Dieu, c’est un monde sans avenir. On y tourne en rond.

Surtout, c’est un monde ingrat. Dieu a tant aimé le monde qu’il a livré son Fils unique. Et nous, nous lui demandons de se faire voir un peu plus ! « Montre-toi, fais tes preuves, et alors nous penserons à toi. En attendant, nous rangeons ton dossier dans le placard des questions qui peuvent attendre. »

On dit que les incroyants ne peuvent tout simplement pas croire. Je n’en suis pas si sûr. Croire ou ne pas croire, c’est un acte libre. De même, il dépend de nous d’avoir une foi assoupie ou bien une foi éveillée.

Une année de la foi ? Parce que, si notre foi se réveillait, il se produirait des miracles.

J’exagère ? À vous d’en juger. Voici en tout cas ce que disait Jésus : « Je vous le dis en vérité, si vous avez de la foi comme un grain de sénevé, vous direz à cette montagne : Déplace-toi d’ici à là, et elle se déplacera, et rien ne vous sera impossible » (Mt 17,20).

Que faire, pour que notre foi grandisse au moins un tout petit peu ? Tout ce que nous pouvons ! Des prières, des pèlerinages, des réunions, et surtout : la messe (liste non limitative…).

Des prières ? Par exemple, réciter tous les matins le « Je crois en Dieu ».

Des pèlerinages ? Le Conseil Pastoral Paroissial va vous proposer d’en faire au moins un. Nous pensions à Chartres. Nous optons pour ce qui sera plus facile encore : Notre-Dame de Paris. Le but est que nous soyons les plus nombreux possible (date encore à décider).

Autre pèlerinage très chaleureusement recommandé : celui qui sera présidé par notre archevêque, le cardinal Vingt-Trois, à Rome, du 27 avril au 1er mars.

Des réunions ? Ce sera facile. Nous utiliserons le beau livret publié par le diocèse. Tout s’y trouve expliqué. Début pour le temps de l’Avent, à partir du 2 décembre. Distribution des indications pratiques et des livrets dès dimanche prochain.

La messe ? Elle est par excellence le mysterium fidei, ce mystère d’amour que seule la foi admet et qui, en retour, fait grandir notre foi. Depuis le Concile, on nous le rappelle à chaque célébration de l’eucharistie : « Il est grand, le mystère de la foi ! » (À suivre)

Père Jean-Loup Lacroix

image_pdfTélécharger en PDFimage_printImprimer
Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.