Le pape François

Le pape François devant la foule le soir de son électionDéjà, il a touché les cœurs. Au balcon de Saint-Pierre, avant de prendre la parole, on l’a vu rester longtemps immobile, les bras le long du corps. Il regardait la foule, intensément. Aucun leader ne fait ainsi. Quelques instants plus tard, il demandait que l’on prie pour lui et il s’est incliné en silence. Rien n’est plus traditionnel que la prière des simples chrétiens « pour le Pape », mais la réclamer publiquement, comme quelqu’un qui demande de l’aide, c’est du jamais vu.

Il a choisi saint François comme patron. Il fallait oser. François d’Assise n’est pas un saint comme les autres. À l’orée du 13e siècle, il fut à l’origine de l’une des plus extraordinaires révolutions spirituelles de l’histoire. Ses contemporains voyaient en lui un homme qui ressemblait au Christ plus que personne avant lui. À la fin de sa vie, il portait aux mains, aux pieds et au côté des marques sanglantes analogues aux plaies du Crucifié. Son idéal ? Le retour à l’Évangile avec ses harmoniques de pauvreté et de fraternité (mercredi, le Pape a employé ce dernier mot pour définir le chemin qu’il propose à  l’Église : « Un chemin de fraternité, d’amour, de confiance entre nous »).

Que va faire le pape François ? Je pense qu’il va tout faire pour nous reconduire à l’Évangile, humblement, mais fermement. Sa première homélie, jeudi, trace un programme d’une incroyable exigence : «Nous pouvons cheminer tant que nous voulons, nous pouvons édifier tant de choses, mais si nous ne confessons pas Jésus-Christ, quelque chose ne va pas Nous deviendrons une pieuse ONG, mais pas l’Église, épouse du Christ. » Et surtout : « Quand nous cheminons sans la Croix, quand nous construisons sans la Croix, nous ne sommes pas les disciples du Seigneur. Nous sommes des mondains. Nous sommes des évêques, des prêtres, des cardinaux, des papes, tout, mais nous ne sommes pas des disciples du Seigneur. »

Voilà un homme qui met la barre très haut. Est-ce que nous allons suivre ? Prions pour que ce soit oui.

Père Jean-Loup Lacroix

  •  Sur saint François, je recommande particulièrement les livres du Père Eloi LECLERC : « Sagesse d’un Pauvre », et « François d’As­sise : le Retour à l’Évangile ».
image_pdfTélécharger en PDFimage_printImprimer
Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.