Interview du Père Sim

Clément Sim

Père Clément SIM

Visite du Pape en Corée

Entretien du Père Patrick BADOU avec le Père Clément SIM

  • Le Père Htag Clément SIM est prêtre du diocèse de Daegu (Corée du Sud). Il est spécialiste de l’enseignement de la Bible. Il réside au presbytère de Saint-Sulpice depuis janvier 2014.
  • Le Père Patrick BADOU, béninois, résidera l’année prochaine au séminaire d’Issy-le »s-Moulineaux puis à la paroisse Saint-Sulpice pour achever sa formation de sulpicien.

Père Patrick BADOU : Le Pape François visitera votre pays à la mi-août, du 14 au 18 août prochains, à l’occasion des VIèmes Journées asiatiques de la jeunesse. Que représente pour vous une telle visite ?

Père Clément Htag SIM : L’Eglise d’Asie grandit et devient plus importante du point de vue missionnaire dans l’Eglise universelle. Sa population s’accroît de même que son niveau économique. Un tel contexte offre beaucoup d’opportunités aux États et à l’Église du continent et pose également de sérieux défis.

En Corée, par exemple, le système socio-économique très compétitif en raison de l’environnement dominé par des grands pays tels que la Chine et le Japon, provoque un niveau de stress assez élevé au niveau de la couche juvénile dans leur formation et dans la recherche de d’emploi. Le taux de suicide des jeunes augmente année après année. Les performances à atteindre et la concurrence qu’elles engendrent rendent nécessaires dans l’Asie d’aujourd’hui une éducation davantage centrée sur le sens de la vie.

Dans ce contexte, la visite pastorale du Pape en tant qu’envoyé de Dieu offrira à tous les jeunes asiatiques une opportunité de qualité pour écouter la bonne et vivante Nouvelle de Jésus Christ. Les jeunes seront ainsi invités à méditer sur d’autres valeurs autres que l’efficacité économique telles que le sens de leur propre vie, la nécessité de la vie spirituelle, l’importance de la vie de partage avec les voisins…

Père BADOU : Comment se prépare cette visite au niveau des catholiques, des croyants et de l’Etat?

Père SIM : En Corée, la conférence épiscopale et tous les diocèses coopèrent pour accueillir le Pape et participer aux JMJ asiatiquex. Les catholiques attendent la béatification de 124 martyrs et organisent des colloques oecuméniques avec certains protestants. Ils discutent au sujet de l’Exhortation apostolique La joie de l’Evangile pour l’interpréter et l’appliquer.

L’Etat considère cette visite comme celle d’un hôte d’Etat. À la demande du Pape, la garde du corps sera plus humble. Il est évident que les politiciens veulent aussi profiter de cette occasion à leur manière.

Père BADOU : Vous avez quelque espérance que cette visite du Pape peut avoir des répercussions dans les relations intercoréennes et au-delà dans l’Asie entière?

Père SIM : J’espère que le Pape François fera quelque chose pour la liberté de la religion et la dignité de l’homme aux coréens du nord, comme autrefois le Pape Jean-Paul II a fait pour la Pologne et la Russie. Notre souhait est que cette visite aide à améliorer tant soit peu les relations entre les pays voisins en ouvrant à la paix véritable plutôt qu’aux violences sur les citoyens et aux menaces d’armes nucléaires qui entretiennent en Asie des tensions politiques depuis certains temps sur fonds de contentieux territorial.

Père BADOU : Vous êtes prêtre aux études à Paris, en résidence à la paroisse St Sulpice. Comment pensez-vous vous associer à ces événements?

Père SIM : Surtout je prête toute mon attention à ces événements dans la prière quotidienne ; j’y participe de manière indirecte et spirituelle ici à Paris en étudiant la théologie pour l’avenir de l’Eglise de Corée et si possible pour l’Eglise universelle.

Père BADOU : Merci Père de ce témoignage au bénéfice des paroissiens de St Sulpice de Paris.

Père SIM : Merci bien.

image_pdfTélécharger en PDFimage_printImprimer
Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.