Départ du Père Menettrier

Arnault-Menettrier-6x6

En cette fin du mois d’octobre, le Père Arnault Menettrier quitte Saint-Sulpice pour Notre-Dame de Lorette, dans le 9e arrondissement.

Nommé à Saint-Sulpice en 2004, il a passé un total de 10 années dans notre paroisse. Célébrant habituel de la messe pour les enfants, il y a tissé des liens forts avec le groupe des « papas » qui en assurent l’animation. Chargé de la préparation au mariage, il a accueilli et accompagné des centaines de jeunes couples. Au Collège-Lycée Saint-Sulpice, il a assuré une présence sacerdotale au cours d’une période pendant laquelle on a vu les liens de cet établissement avec la paroisse et le diocèse se resserrer progressivement. Ces derniers mois, il a su payer de sa personne pour que soit enfin mené à bien la rénovation de la chapelle Saint-Pierre et la création de la « salle de pastorale scolaire ».

Le Père Arnault ne laisse pas indifférent. Quand il prêche, on est souvent loin de la « langue de buis[1] » d’un discours ecclésiastique convenu. Il est facile de deviner qu’il a fait des études littéraires et possède une grande culture musicale.

Comme tous les prêtres de la paroisse, il passe très régulièrement de longues heures au confessionnal. Sa vive sensibilité, dissimulée sous un humour bien à lui, et sa foi non moins vive font de lui un prêtre toujours capable de compatir, d’excuser et de se faire le serviteur de la Miséricorde.

Il déteste se mettre en avant et ne sera sans doute pas très satisfait que je lui rende aujourd’hui un hommage pourtant mérité. Le fait est que nous venons de vivre sept années de fraternité sacerdotale, avec leurs bons et leurs mauvais jours, qui resteront inoubliables.

Un cafouillage dont je porte la responsabilité a empêché que sa nouvelle nomination soit confirmée et rendue publique avant l’été. C’est donc seulement en ce mois d’octobre, le dimanche 26 à la messe de 11 heures, que nous lui dirons au revoir et merci.

Père Jean-Loup Lacroix

[1] Langue de buis : version ecclésiastique de la « langue de bois » (allusion aux rameaux de buis qui servent pour le rite de l’aspersion). L’expression est plutôt employée dans les milieux conservateurs.

image_pdfTélécharger en PDFimage_printImprimer
Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.