Cardinal André Vingt-Trois

« L’expression de quelque chose de fondamental »

cardinal-andre-vingt-troisAvant de procéder à la bénédiction de ces œuvres restaurées, je voudrais exprimer publiquement ma reconnaissance à toutes celles et à tous ceux qui ont été les acteurs de cette restauration.

Si le diocèse de Paris, la Fondation Notre-Dame, la Fondation pour l’avenir du Patrimoine, qui ont abrité et qui accueillent avec reconnaissance la Fondation Frédéric de Sainte Opportune, sont engagés dans des travaux de ce genre, ce n’est pas par « vice muséographique » ! Nous ne sommes pas une entreprise de conservation des monuments… Si nous nous engageons dans des œuvres de ce genre, c’est parce que nous sommes convaincus qu’à travers les œuvres artistiques proposées à la considération des visiteurs et des fidèles, s’exprime quelque chose de fondamental dans la foi chrétienne et dans l’expérience humaine. Comment des hommes et des femmes doués d’un sens artistique, éprouvent en eux-mêmes les questions fondamentales de l’existence humaine ? Comment sont-ils confrontés au message proprement chrétien ? Comment expriment-ils ces interrogations et ces confrontations à travers leurs créations artistiques ? Évidemment, cela se réalise dans le cadre et dans la mode de leur période. Mais quand nous restaurons des œuvres anciennes ou quand nous veillons à leur conservation, nous voulons d’abord garder la mémoire de cette expérience humaine au point de départ de la création artistique et qui en fait le véhicule d’un message adressé à ceux qui la contemplent, de nature à susciter en eux ces mêmes émotions.

Les artistes – même si on a peu de considération pour eux – ne travaillent pas seulement pour montrer ce qu’ils sont ; ils travaillent aussi pour adresser un message à des spectateurs potentiels. Leur ambition n’est pas simplement d’étaler leur égo à travers leurs œuvres, c’est de devenir des médiateurs d’une communication entre les hommes.

C’est pourquoi la restauration de ces œuvres de Vanloo n’est pas simplement une œuvre de conservation du patrimoine, c’est aussi un investissement dans la capacité de l’œuvre de Vanloo à susciter chez des spectateurs bienveillants, ou en tout cas d’esprit ouvert, un questionnement qui les confronte à quelques aspects de la vie du Christ et des mystères de la Vierge Marie.

(Cardinal André VINGT-TROIS, Saint-Sulpice, 16 janvier 2016)

Les commentaires sont fermés.