« Tabliers rouges » : les 9 années d’une belle histoire

Que serait notre paroisse sans ses « Journées d’Amitié » ? La difficulté est qu’il ne suffit pas que chaque comptoir ait ses bénévoles habituels. Une organisation solide est indispensable pour que tout se passe au mieux. À elle seule, la préparation du repas est toute une affaire.
J’ai sous les yeux le Tous Frères du 29 novembre 2009. J’y annonçais que les Journées d’Amitié allaient avoir trois nouvelles responsables. Une seule aurait semblé suffisant ; mais non, elles venaient à trois.
Comment les désigner ? La réponse fut donnée quand on les vit faire le service à table avec chacune un beau grand tablier.
Avec leur sourire et leur énergie, les « tabliers rouges » donnaient un coup de jeune à notre rendez-vous annuel. Elles furent immédiatement « adoptées » par les autres bénévoles, qui étaient ravis.
Ensuite, l’équipe se renforça. On la vit aussi donner plus d’importance aux « braderies » qui devinrent trimestrielles.
Cette formule supposait un travail très considérable. En fait, c’était à peu près tous les samedis que celles qui le pouvaient se retrouvaient pour trier les vêtements et accessoires déposés rue Cassette.
Cette année, une réorganisation est en cours. Les 23 et 24 novembre derniers ont eu lieu les dernières braderies organisées sous la responsabilité des tabliers rouges.
J’annoncerai en janvier les solutions qui ont été trouvées pour les Journées et ce qui semble possible pour les braderies.
Sans attendre, je veux exprimer ici au nom de toute notre communauté paroissiale un immense merci aux « tabliers rouges ».
Leurs 9 années de responsabilité furent pour nos « JA » des années fastes. Jean-Loup Lacroix

image_pdfTélécharger en PDFimage_printImprimer
Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.