Projets

3me centenaire de saint Jean-Baptiste de La Salle, le 2 février dernier (Photo : Michel Pourny)

On me dit : « Mais ne faites pas un Tous Frères, chaque dimanche ! Vous voyez bien que cela vous prend trop de temps. »

De fait, ce jeudi matin, je sors d’une réunion sur les projets de travaux d’éclairage de l’église. Demain, vendredi, une journée de travail sur nos projets pour 2019-2020 avec le Conseil Pastoral. Samedi et dimanche, une récollection.

Je n’ai pas voulu renoncer à prendre la plume. Ce dimanche, c’est le premier appel de la campagne 2019 pour le Denier de l’Église. Cette collecte constitue la principale ressource de la paroisse. Sans le Denier, que deviendraient nos beaux projets ?

Un exemple : notre église est une splendeur, mais elle est trop sombre. Il ne suffit pas que le chœur et l’autel soient bien éclairés : on n’est pas au spectacle. Il ne suffit pas non plus que les œuvres d’art soient mises en valeur : on n’est pas dans un musée. Il faut que l’assemblée des fidèles soit elle-même dans un espace lumineux, pas dans la pénombre. D’où la réunion de tout-à-l’heure. Les travaux ne sont pas considérables, mais ils seront à couvrir sur le budget de la paroisse.

Autre exemple : l’ascenseur du presbytère. L’enjeu est que des prêtres puissent être logés, même si les médecins leur déconseillent de monter et descendre trop souvent des escaliers. Nous sommes heureux d’avoir parmi nous des seniors. L’accessibilité de leurs logements est un impératif. Coût à prévoir : environ 8 000 euros par an sur toute la durée de l’amortissement.

Des projets, donc ; mais par le fait-même des financements à trouver. Je sais pouvoir compter sur la fidélité des paroissiens qui versent régulièrement leur contribution. Mon souci est qu’ils ne sont pas assez nombreux.

Il faudrait vraiment que de nouveaux donateurs les rejoignent !

Père Jean-Loup Lacroix

image_pdfTélécharger en PDFimage_printImprimer
Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.