Le Combat

« Pendant quarante jours, il fut tenté par le diable » (Lc 4,2).

On cède. Ou pas. Lui, il n’a pas cédé. Ne me dites pas que ce fut facile. Quand le Tentateur reviendra « au moment fixé » (4,13), la nuit de son agonie, sa souffrance morale sera d’une telle intensité qu’il est écrit que sa sueur était mêlée de sang.

Nous entrons en Carême. C’est le temps d’un combat. Si nous l’avions oublié, l’évangile ce dimanche est là pour nous le rappeler.

Dans son discours de clôture du rassemblement qu’il avait organisé le mois dernier sur la protection des mineurs, le pape François a situé les choses à leur juste niveau en disant que nous étions face à « l’esprit du mal » (texte page suivante).

Jésus a promis à Pierre que la puissance de la mort ne l’emportera pas sur son Église (Mt 16,18). Cela ne signifie pas que le combat pourrait jamais devenir facile. L’ennemi que nous avons à affronter a déjà marqué et marquera encore bien des points. Il trouvera des complices. Même sans lui vendre notre âme, il nous arrivera trop souvent de lui céder du terrain. Tantôt, il se fera oublier. Tantôt, il jettera le masque. Dans l’un et l’autre cas, il sera redoutable.

Père Jean-Loup Lacroix


Pape François : « Le seul moyen de vaincre l’esprit du mal »

Frères et sœurs, nous sommes aujourd’hui face à une manifestation du mal, flagrante, agressive et destructrice. Derrière et à l’intérieur de tout cela, il y a l’esprit du mal qui, dans son orgueil et son arrogance, se sent le maître du monde et pense avoir vaincu. Et cela, je voudrais vous le dire avec l’autorité d’un frère et d’un père, certes petit, mais qui est pasteur de l’Église qui préside à la charité : dans ces cas douloureux, je vois la main du mal qui n’épargne même pas l’innocence des petits.

Et de même que nous devons prendre toutes les mesures pratiques que le bon sens, les sciences et la société nous offrent, de même nous ne devons pas perdre de vue cette réalité et prendre les mesures spirituelles que le Seigneur lui-même nous enseigne : humiliation, accusation de nous-mêmes, prière, pénitence. C’est le seul moyen de vaincre l’esprit du mal. C’est ainsi que Jésus l’a vaincu.

Sommet sur la protection des mineurs au Vatican : Discours final du pape François (24 février 2019)