Bientôt…

Non! nous serons pas aussi nombreux ..😷 (Photo de l’ordination de juin 2019)

Le 31 mai un peu avant 11h00 : Il faudra que tout soit prêt. Avec la petite équipe qui y travaille, nous en parlons sans cesse.

L’événement sera assez inoubliable : la première messe dominicale depuis le 8 mars (84 jours !).

Ce sera Pentecôte : la descente du Saint-Esprit sur les Apôtres. Aussitôt après, une foule importante s’était rassemblée.

Ne me dites pas que les chrétiens n’auraient pas besoin de prier ensemble. Oui, nous le savons, l’Esprit Saint est partout présent, quand nous sommes isolés, il ne nous abandonne pas. Mais souvenons-nous de Pentecôte : ce miracle de ces hommes qui parlent tous à la fois et que chacun entend dans sa langue. Dès son origine, l’Église est cela : une communion, toujours un peu miraculeuse, entre des gens que Dieu rassemble. Si le sujet vient sur la table, expliquez que ce sont là nos « gènes », notre ADN, et qu’on n’en changera pas.

En arrivant à l’église pour cette messe de Pentecôte, vous constaterez que nous aurons aménagé un vaste espace sans chaises (zone en blanc sur le plan ci-dessous), celui des deux premières travées de l’église, sous l’orgue et en avant de celui-ci. Ce sera désormais l’espace pour l’accueil.

L’orgue jouera. Toute l’église sera devant vos yeux. Juste devant vous, au niveau des seconds piliers de la nef, sur toute la largeur (trait vert), des prêtres et des laïcs seront là pour l’accueil et la sécurité. On vous donnera Tous Frères et la feuille des chants. On vous donnera un masque si vous n’en avez pas. On vous versera sur les mains un soluté désinfectant.

Vous pourrez alors vous avancer et prendre place sur l’une des nombreuses chaises, toutes raisonnablement « distanciées ».

Pour les dimanches qui suivront — Trinité, Saint-Sacrement et Sacré-Cœur —, l’organisation sera la même.

D’autres précisions seront données dans le Tous Frères de dimanche prochain. Notez déjà qu’il est prévu de reprendre dès Pentecôte l’horaire habituel des messes, le dimanche comme en semaine.

Que vous dire encore ? De ne pas hésiter à venir. En reprenant le chemin de l’église, vous ne ferez pas seulement plaisir à votre vieux curé. Avec la grâce de Dieu, nous nous ferons le plus grand bien les uns aux autres. Ensemble, de nouveau, nous serons l’Église en prière.

En dépit du calendrier, ce sera… une résurrection !

Père Jean-Loup Lacroix

Les commentaires sont fermés.